Situation d'alerte sécheresse

Publié le 03 janvier 2018

L'arrêté préfectoral n° 38-2017-09-25-001 du 25 septembre 2017 a placé le département de l'Isère en situation d'alerte sécheresse.
L'arrêté préfectoral n°38-2017-12-26-007 du 26 décembre 2017 a prolongé cette situation jusqu'au 31 mars 2018


L'arrêté préfectoral  n°38-2017-12-26-007 du 26 décembre 2017 a placé jusqu'au 31 mars 2018 le département de l'Isère en situation d'alerte sécheresse pour les eaux souterraines du département à l’exception des bassins versants Bièvre Liers Valloire, Bourbre et Guiers qui restent placés en situation d'alerte renforcée pour les eaux souterraines.
Les restrictions sont les mêmes que celles en vigueur fin 2017. En effet, la situation très déficitaires des nappes souterraines ne s’est pas améliorée.

Les restrictions concernant les eaux superficielles sont elles toutes levées compte tenu de l’amélioration de la situation.

L'arrêté préfectoral du 26 décembre 2017 impose le respect des restrictions suivantes :
  • Pour la situation d'alerte sécheresse :
    • Interdiction d'arroser les pelouses, les espaces verts publics et privés, les jardins d'agréments, les golfs et stades entre 06h00 et 20h00.
    • Interdiction de laver les véhicules hors stations professionnelles.
    • Arrêter les fontaines en circuit ouvert (particulièrement celles branchées sur le réseau d'eau potable).
 
  • Pour la situation d'alerte renforcée :
    • Interdiction d'arroser les pelouses, les espaces verts publics et privés, les jardins d'agréments, les golfs hors greens et départ sauf arrosage par "goutte à goutte" ou "pied à pied" qui est autorisé de 20h00 à 06h00.
    • Interdiction d'arroser les stades et les jardins potagers ainsi que les greens et les départs de golf entre 06h et 20h00.
    • Interdiction de laver les véhicules hors stations professionnelles équipées de lance "haute pression" ou de recyclage d'eau.
    • Arrêter les fontaines en circuit ouvert (particulièrement celles branchées sur le réseau d'eau potable).
    • Interdiction du lavage des voiries sauf impératif sanitaire et à l'exclusion des balayeuses-laveuses automatiques.
Afin de soulager la ressource, chacun est appelé à une gestion économe de l’eau que ce soit à partir des prélèvements dans les cours d’eau, les nappes ou les réseaux de distribution d’eau publics, et cela sur l’ensemble du département. En outre, une attention particulière des agriculteurs et des industriels est recommandée sur les prélèvements d’eau et les rejets dans le milieu naturel.
Chaque citoyen et chaque usager se doit d’être vigilant et faire preuve de civisme dans sa consommation quotidienne d’eau pour éviter de porter atteinte à la ressource en eau et aux milieux aquatiques, biens précieux pour tous les usagers.
La sécheresse sur notre département est importante, ce sont les efforts de chacun qui permettront de ne pas l'aggraver par nos prélèvements.